Contact-FAQ

Gérard Seguin / seguin.gd@gmail.com

Vous pouvez me contacter pour :

  • Me faire part de vos remarques et commentaires sur le site (le fond et/ou la forme);
  • Me faire part de vos remarques et commentaires sur l’application en ligne et les améliorations qui pourraient y être apportées;
  • Obtenir des informations complémentaires sur l’analyse et la modélisation des coûts et des risques;
  • Avoir des informations complémentaires sur le logiciel d’analyse quantitative des risques evaRisq : Fiche de présentation, mise à disposition chez un utilisateur…

Le logiciel evaRisq

Le logiciel evaRisq (évaluation des risques quantitative), mentionné dans ce site, a été développé dans le cadre de la mise en place d’une méthodologie permettant de réaliser un dimensionnement réaliste et argumenté des provisions pour risques d’un grand projet.

  • Ecrit en VBA sur Excel;
  • Peut être utilisé pour un petit projet (quelques dizaines de risques) ou pour un grand projet (plusieurs centaines de risques, voire 1 ou 2 milliers) regroupant éventuellement plusieurs projets associés à des entités et/ou des sites différents d’une même société. Cela permet en particulier d’analyser le problème de la mutualisation des risques.

Le logiciel comporte 3 parties:

1/ La saisie des risques

Une feuille peut contenir tous les risques d’une entité, éventuellement regroupés par nature (technique, management…); un risque peut être décrit par plus de 20 cases, les cases obligatoires se ramenant à celles de l’application en ligne; l’impact peut être décrit par une valeur fixe ou bien par une loi discrète (Binaire, Poisson) ou continue, bornée (Uniforme, Triangulaire, Normale…) ou non (Exponentielle, LogNormale, Beta…); l’impact d’un risque peut être étalé sur une période de plusieurs années.

Il est possible d’importer les risques à partir des fichiers existants dans les entités. Des contrôles sont effectués pour vérifier la cohérence des données, lors de l’import mais aussi à chaque exploitation.

2/ Le paramétrage d’une exploitation

Sélection et filtrage des données; où afficher les résultats; caractéristiques de l’histogramme; nombre de tours de simulation; période concernée; germe pour les tirages aléatoires; paramètres de modélisation pour les lois non bornées…

3/ L’affichage des résultats

A chaque exploitation les résultats sont affichés dans une feuille qui peut être conservée; les caractéristiques du risque global telles que les valeurs minimale et maximale de la somme, la moyenne, l’écart type, le mode, la médiane, les valeurs à risques…; l’échéancier des risques…

L’histogramme du risque global permet de donner une représentation graphique de sa distribution de probabilité; un test du KI2 permet de vérifier l’ajustement de cette courbe à une loi paramétrique usuelle. Si le test est satisfaisant, les risques traités peuvent alors être consolidés à un niveau supérieur.